AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Erin Hurizano [2, le bon celui là :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Erin Hurizano

Fonda' aimée de tous les ♥ # Loveu'z d'une certaine Poubelle Royale ~

Messages : 162
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29
Localisation : Dans le brouillard.
Emploi/loisirs : Tout ce qu'une fille normale aime faire habituellement...

Feuille du personnage
Classe : Katar
Situation sentimentale : Célibataire
Inventaire: Points de la classe : 300 ::: Armes : Armes artisanales : Couteaux à fonctions multiples (Lames à lancer/Couteau/Griffes) - Greffe d'une arme à feu dans le bras. ::: Armure : Gilet pare-balles simple. ::: Accessoires : 5xHemopatch - 1x Nourriture mineure -3x plignex - 1x Lampe Clipsée Katar -1x Lentilles Katar. ::: Total de points : 45/300


MessageSujet: Erin Hurizano [2, le bon celui là :D]   Lun 16 Aoû - 0:54


Nom : Hurizano.
Prénom / Surnom : Erin.
Âge : 21 ans.
Sexe : Féminin.
Date de naissance : 3 Février 2980
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Nationalité : Écossaise.
Classe : Katar.
Groupe sanguin : O négatif.



Description Physique


>Elle est assise sur une longue plate forme grise, ses pieds chaussés de boots plongés dans le vide, le regard perdu. Des véhicules sont garés autour d'elle, dans l'ombre. Dans ses fines mains aux ongles inégaux mais soignés, traine un petit couteau au manche en métal incrusté de motifs en arabesque et à la lame effilée, elle joue avec de ses doigts habilles et fins ornés d'un anneau en argent. Ses grands yeux verts ouverts sur le monde brillent d'une nuance captivante, émeraude très sombre et dotée d'une note dorée mouchetée, éparpillée dans ses orbes telle une pluie d'étoile. Ourlés de leurs longs cils noirs très épais, ils me laissent sans voix. Ses cheveux d'un ton châtain onctueux tombent en cascade au milieu de son dos, coupés en un dégradé peu voyant.. Ils s'étendent dans de belles ondulations. Sur son front, éparse, tombe une frange peu épaisse, juste au dessus de ses fins sourcils froncés en un trait songeur, pensif. Sa bouche aux lèvres sanguines, entrouverte sur de belles rangées de dents blanches, est bien dessinées et pulpeuses. Elle offre l'ombre d'un sourire que l'ont devine rare mais très doux. De corpulence plutôt mince et élancée, je distingue sous son t-shirt court les marques de son ossature qui saillent sous sa peau à la couleur du miel. Son ventre est plat, mais sa silhouette n'est pas sans formes, elle est dotée de rondeurs gracieuses aux fesses et à la poitrine, qui ne laissent pas indifférents, ses bras sont finement musclés, ses jambes également.
Soudainement, elle se laisse tomber dans le vide. Elle pose ses mains sur le rebord, tourne plusieurs fois dans les airs et se réceptionne accroupie à la plateforme d'en dessous, son regard perçant comme celui d'un rapace fiché dans le mien avec froideur. Elle se redresse lentement, me fixe avec un air menaçant, puis rentre à l'intérieur du grand building qui est son camp. Les portes se referment sèchement derrière moi... Je regard le vide, sous moi, monte sur mon engin et file. Je ne sais ce qu'il ma prit de venir dans le repaire de cette menaçante ombre dont le regard me glace encore...
« Erin Hurizano, je suis Katar. Tu n'as rien à faire là. »


Description Morale

>Erin est une jeune fille très terre à terre. Elle cache ses sentiments des que le danger approche et ne devient plus qu'un bloc en granit qu'il ne vaut d'ailleurs mieux pas énerver. Elle garde un visage souvent inexpressif mais lorsque la situation le permet elle offre un joli sourire qui reflète bien ses émotions. La plupart du temps elle va se montrer agréable, sympathique et même drôle parfois, mais des qu'on parle des contaminés, elle s'en renfrogne et vous avez tout de suite beaucoup moins envie de lui parler... C'est une jeune femme très calme et posée, mais elle peut devenir une vraie furie si vous la mettez en colère. Elle est très réfléchie et n'agit pas sous le coup des émotions, ou très rarement. Pour la troubler il en faut, viser ses points faibles, connaître son passé vous y aidera beaucoup. La jeune femme n'aura pas de mal à vous aborder, n'étant naturellement pas timide, mais elle se méfiera de vous. Sa confiance ne se donne que très durement, après de longs moments passés à ses côtés. Elle n'hésitera pas à vous le dire si vous l'agacez, étant vraiment franche. Elle se montre douce dans ses gestes, précise dans chacun de ses mouvements, dans un ensemble gracieux et un peu mélancolique, comme si elle portait quelque chose de lourd... Mais lorsqu'elle combat elle est vive, rapide et très efficace.

Histoire

>Tout commença lors d'un hiver, dans un monde dépaysé où les saisons n'avaient plus vraiment d'emprise. Une nuit de février, dans une maison aux volets clos, barricadés, à la porte fermée de plusieurs verrous et autres mesures de sécurités. La tête appuyée sur l'oreiller, la petite fille regardait devant elle, le noir. Si son réveil holographique était à l'heure, elle avait à présent 11 ans. 11 ans pendant lesquels elle avait vécu cachée, dans la peur, au cœur de cette ville délabrée, au dessus de ces Bas-fonds si terrifiants... Elle était donc là, avec dans le ventre cette sensation si désagréable qu'on appelle la peur... Sa mère avait désormais disparu depuis 14 heures, les disparitions étaient si fréquentes depuis quelques temps, mais jamais elle n'avait imaginé que cela puisse lui arriver à elle. Son père était partit à sa recherche, et, blottie contre son frère, elle attendait que tout redevienne comme avant... Retrouver sa maman, c'était tout ce qu'elle souhaitait. Sa vie n'avait jamais été particulièrement horrible où joyeuse. Elle vivait normalement, dans son temps. Avec sa famille. Ses paupières se refermèrent sur ses pensées et elle sombra dans un léger sommeil, bercée par la respiration calme et régulière de Julien, son grand frère.
Au beau milieu de la nuit, quand elle découvrit le visage de sa mère face au sien, ses yeux brillants de leur magnifique lueur presque orangée, un cri de joie s'échappa de ses lèvres. Pourtant elle su voir la différence, Erin put voir que sa chère maman n'était plus tout à fait la même. Et quand elle vit son père, la même impression la saisit. Elle secoua son frère par l'épaule, et il se réveilla en sursautant. Quand il découvrit leurs deux parents, il sauta dans les bras de sa mère. La jeune fille restait immobile tandis que les yeux de sa mère s'agrandissait, éclairés d'une lueur très effrayante. Elle serra son fils contre elle en humant son odeur... Comme le fumet d'un plat sortit tout droit du four... La jeune fille tira son frère en arrière et le retint quand il poussa un cri de protestation. Il s'arrêta bien vite devant l'air de sa mère. Les pupilles dilatées, ses mains tremblaient. Son sourire était tiré en un rictus sadique et affamé, son visage s'approchait dangereusement de celui de Julien... Qui ne bougeait pas d'un cil. Erin appelait désespérément son père pour qu'il fasse quelque chose, mais son visage s'était déformé par la même expression. Erin recula et tomba au pied du lit, c'est en se relevant qu'elle dérapa sur le parquet. Sa mère en profita pour lui attraper la cheville et mordre sa peau voracement, jusqu'au sang. Dans un hurlement, Erin envoya son pied dans la figure de sa mère qui se cogna contre le mur avec un grognement. La jeune fille couru dans les escaliers, elle dévala les marches quatre à quatre puis déboula dans le salon. Elle saisit sans plus réfléchir le pistolet de son père, celui qu'il utilisait si souvent et avec lequel il lui avait apprit à tirer. Erin entendit des pas précipités dans l'escalier, puis le bruit d'une lourde chute, elle aperçut son frère, il était tombé. Ses yeux fixaient un point au dessus de lui, et dans les marches résonnaient des bruits de pas, lents, lourds. Elle couru jusqu'à son frère, se tenant derrière lui et elle soutint sa tête, l'appuyant sur ses genoux en s'asseyant derrière lui, puis, les mains tremblantes, elle brandit le pistolet de son père sur sa mère. Elle ne pouvait pas tirer, c'était sa mère, Laura, qui se tenait devant elle. Sa mère finit de descendre les marches puis, d'un geste d'une amère douceur, elle écarta le pistolet.
" N'aie pas peur ma chérie... Maman est la..."
Son regard, son regard si effrayant, ses yeux grands ouverts, inhumains. Erin fronça les sourcils et appuya le pistolet sur la tempe de la femme devant elle, les larmes lui montaient aux yeux.
" Tu n'es pas ma mère."
Sur ces quelques mots résonnèrent une détonation. Le corps de sa mère s'effondra à leurs pieds, sur Julien, qui pleurait à chaudes larmes. Erin leva les yeux vers l'escalier, son père les regardait, tous trois, le visage impassible. Puis il descendit quelques marches. La jeune fille se mit à pleurer, Julien prit le pistolet de ses mains, la jeune fille se recula de quelques pas. Le jeune homme tint le pistolet devant lui, pointé sur son père. Son visage était tiré par la tristesse et les sanglots faisaient trembler tout son corps, mais cela ne l'empêcha pas de tirer. La deuxième détonation mit fin à la terreur pour ce soir. Un grand silence s'installa sur la maison. Seuls les pleurs des deux enfants demeuraient. Julien lâcha le pistolet en reniflant, il recula en entrainant Erin avec lui, puis il s'assit sur le canapé, le regard vide. Erin alluma une lumière, tête basse, puis regarda son frère dans les yeux. Son grand frère vint et la tint contre lui, enserrant ses bras autour de son dos. Ils restèrent enlacés pendant près d'une heure, laissant s'écouler leur frayeur dans leurs larmes, qui dévalaient leurs joues dans un cercle sans fin. Puis, la jeune fille se détacha du jeune homme, qui murmura :
"Il faut partir. Nous intégrer quelque part."
Erin renifla et hocha la tête :
"Comme papa avait dit. Mais on doit sortir dehors pour ça, et dehors il y a les contaminés."
Julien se retourna et partit dans le placard qui se trouvait derrière eux. Il lança un poignard à Erin, elle le rattrapa de justesse, s'écorchant l'intérieur de la paume avec une grimace. Son regard se fixa sur le sang rouge qui dévalait ses doigts, elle fronça les sourcils puis serra le poing, augmentant la douleur. C'était comme une maigre consolation, oublier un tant soit peu sa douleur mentale dans la douleur physique. Elle serra plus fort le poing et fut saisie d'un frisson. "La douleur n'est que superficielle." Elle ferma les yeux puis les rouvrit, et son attention fut attirée par le poignard. D'un manche en métal parfaitement poli, il brillait naturellement d'une lueur argentée. Sa lame effilée était coupante comme un rasoir, également frappée de motifs labyrinthiques aux reflets pourpres. Son frère s'approcha d'elle et lui donna un petit silencieux, il en avait déjà prit deux pour lui.
"Il va falloir qu'on se débrouille. Je sais que tu peux le faire."
Le jeune fille secoua négativement la tête, les larmes aux yeux, puis murmura :
"Non... Je veux rester ici..."
"Garde courage, ne baisse pas les bras. On sera mieux avec des gens qui s'occuperont de nous. Papa et maman l'auraient voulu. Pense à eux."
Erin poussa un soupir puis rangea le poignard dans son fourreau, qu'elle glissa dans une partie de sa ceinture faite pour ça. Julien la regardait fixement, le visage impassible. Erin rangea tout son matériel; puis elle s'approcha de son frère, qui la prit par la main et l'entraina dehors. Ce fut une nuit particulièrement éprouvante. Ils errèrent pendant des heures et des heures, le cœur lourd de la fraiche douleur qui venait de les atteindre. Des grognements se firent entendre autour d'eux, alors qu'ils s'étaient perdus, à un croisement. Les contaminés, en masse, vinrent se grouper en cercle autour des deux pauvres enfants. Julien serra sa petite sœur, prêt à affronter ce qu'il l'attendait avec bravoure. Deux yeux fous se plantèrent dans les siens et il perdit pied, son cœur s'accéléra, il prit peur. Brutalement, deux grands bras vinrent soulever du sol les deux âmes égarées. Ils crurent monter au ciel lorsqu'ils se virent voler... Mais c'était un grand homme qui les tenait contre son torse, sur une sorte de snowboard volant. Il leur adressa un regard scrutateur. Leur vie commença.
___________

Neuf ans plus tard.
Erin était assise sur la plateforme du 36e étage du camp des Katar. Son poignard entre les doigts, ses mains parsemées de coupures, elle avait le regard fixé vers l'horizon qui déclinait. Cela faisait maintenant neuf longues années qu'elle demeurait chez les Katar.
Julien se tenait appuyé contre le mur, le regard fixé, lui, sur Erin qui ne semblait pas l'avoir remarqué. Elle avait tant changé depuis ce jour de Février. Le jour de son onzième anniversaire. Lui avait à présent 24 ans, il en avait 15 la nuit du drame. Contrairement à sa petite sœur, il ne combattait pas, ou très rarement les contaminés. Il cherchait des solutions pour le virus, mais gardait son corps en forme pour les cas où il devait sortir et se battre..


«Je sens la présence de Julien dans mon dos. J'ai l'impression qu'il s'inquiète pour moi. Il n'a pourtant pas de raisons de le faire. Je vais bien, pour ne pas dire que je suis heureuse. J'ai beaucoup d'amis, Katar eux aussi, vu que je ne côtoie qu'eux. Je m'entraine de plus en plus, et j'ai réussis à apprendre à me battre avec efficacité. J'aimerais me trouver un partenaire de combat, celui que j'ai en ce moment n'est franchement pas doué. Bien qu'il soit très sympathique, ses manières m'éreintent. Concernant ma vie amoureuse, je n'ai pas vraiment eu de relation depuis deux ans. Mon dernier petit ami, avec qui je suis restée deux longues années, à disparut sans laisser de traces apparentes. Je me doute qu'il s'est fait prendre par les contaminés, j'espère quand même le contraire...
Les coupures sur mes mains demeurent toujours. La douleur n'en est que superficielle.»

Petit plus


Inventaire du personnage :
Erin a dans son inventaire deux armes artisanales qu'elle a fabriqué avec les scientifiques de sa classe. Elles sont donc tout à fait uniques.

Couteaux à fonctions multiples.
Erin aime avoir le choix dans ses armes. Elle a donc eut l'idée de créer un système assez intelligent pour avoir plusieurs utilité d'une seule arme. Tout d'abord, ce ne sont que de simples lames qu'elle peut lancer en les coinçant entre ses doigts. Droite, fines, elles sont parfaitement équilibrées. En un tour de main, elle peut clipper un manche à n'importe laquelle pour en faire un poignard redoutablement effilé, qu'elle a toujours sur elle d'ailleurs. Mais elle n'a qu'un manche et donc ne peut se fabriquer qu'une seule arme blanche à la fois.
Et, pour finir, elle a crée elle même un gant à enfiler, recouvert d'un alliage de métaux souple au niveau des phalanges. Il y a quatre petites fentes, dans lesquelles elle peut glisser les lames et se fabriquer des griffes.
Points : 62.

Greffe.
Ce n'est plus du même niveau. Erin a fait le choix d'intégrer une arme à son corps... Au niveau de son avant bras droit est greffé une arme à feux. Un clavier numérique est gravé dans sa peau, et elle peut ainsi choisir le type de puissance des balles. Un viseur laser est incrusté dans le canon de l'arme qu'elle peut rentrer et sortir aux choix de son bras. Les recharges sont de toutes petites balles. Elle peut également envoyer des décharges électriques. Malheureusement les produits artisanaux sont tels qu'on ne peut pas toujours garantir leur parfait fonctionnement... Mais on lui a aussi dit qu'elle pouvait débloquer des fonctions en trouvant des codes sur le clavier... Pour le moment elle n'en a pas trouvé.
Points : 100.

5 Hemopatch
Points : 25

Lentilles spéciales qui ont la même utilité que les jumelles. Matériel artisanal Katar, elles ne s'usent pas. Elles ont aussi un GPS incrusté, et une vision infrarouge très nette.
Points: 40.

Lampe Clipsée à la paume au moyen de deux petits élastiques, très pratique à transporter. Matériel artisanal Katar.
Points : 10.

Nourriture mineure.
Points : 5.

Trois plignex.
Points : 3.



Points forts : Erin est une jeune femme déterminée et incorruptible. Elle se bat très bien au corps à corps, elle est redoutable...
Points faibles : Cependant, Erin connait peu de techniques de défenses. Si elle esquive très bien, elle aura du mal à ne pas flancher sous une attaque de plusieurs assaillants... Elle n'aime pas qu'on s'attribue l'une de ses gloires, et peut devenir assez acerbe.


Réglementation


Prénom / Surnom : Nina/Nion.
Comment es-tu arrivé sur le forum ? : J'en suis l'une des administratrices (:
Est-ce lu ? [Auto Validée :)]

■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■


Dernière édition par Erin Hurizano le Dim 22 Aoû - 16:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com
avatar

Korosu

Admin Sado-Maso ; imbus de sa personne&Fière de l'être. Violeuse de Kaito'♥ Son chouchou ♥

Messages : 470
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 25
Localisation : Dans le QG
Emploi/loisirs : Aucun

Feuille du personnage
Classe : Wrist
Situation sentimentale : Célibataire
Inventaire: (Take / Atake / Tate ) Points de la classe : 300 / 300 / 250 ::: Armes : 2x Mitraillette & Fusil à pompes / 2x Katana flamboyant / Gants&chaussures optissimales ::: Armure : Armure Wrist / Armure Wrist / Armure BAXA ::: Accessoires : 1xTrousse de premiers soins, 1xlampe torche, 3x hémopatch, 2x grenades à fragmentation, 4x nourriture majeure / 1xtrousse de premiers soins, 1x lampe torche, 1xjumelles, 2xhémopatch, 5xgrenades sopoprojectives, 2xgrenades à fragmentation, 4xnourriture majeure / 1xtrousse de premiers soins, 1x lampe torche, 1xcorde, 5xgrenades sopoprojectives, 6xgrenades alpha, 3xnourriture mineure, 4xnourriture majeure, 10xplignex ::: Total de points : 25/300 - 40/300 - 46/250


MessageSujet: Re: Erin Hurizano [2, le bon celui là :D]   Lun 16 Aoû - 1:12

    Re-Bienvenue Erin ♥

    Tu es validée, ça c'est sûr ~

■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■
{ Couleur d'édition - Fiche }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kionolstars.superforum.fr
 

Erin Hurizano [2, le bon celui là :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC-01 :: { Premiers pas - :: † Présentations † :: Présentations validées-